Vous êtes ici : FRBlog

  • le 30 septembre 2019

Lionel est actuellement analyste concepteur et a intégré Kosmos il y a maintenant trois ans. Au sein de notre département produit proposant une solution délivrée en mode SaaS (Skolengo), Lionel représente le client et ses besoins auprès de l’équipe constituée de Designers UX-UI, de développeurs et de concepteurs-testeurs.

lionel

-Salut Lionel ! Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Après une école d’ingénieur, j’ai commencé ma carrière dans le domaine de l’automatisation des tests chez un opérateur de télécommunications. Muté ensuite à Nantes, j’ai poursuivi en tant que développeur quelques années dans cette même structure. Par la suite, j’ai intégré une société de service sur du pilotage de projet mais ce n’était pas ma première passion. C’est là que j’ai envisagé l’arrivée chez Kosmos avec l’intention d’occuper un poste d’analyste concepteur.
 

-Qu’est-ce qui t’as donné envie d’intégrer Kosmos ?

Il y a plusieurs choses ! J’avais fait pas mal de technique, et ce passage en pilotage de projet m’en avait trop éloigné. Je voulais revenir dans la production de l’outil plutôt que dans la supervision. J’avais aussi plusieurs copains travaillant déjà chez Kosmos qui en disaient du bien, ça m’a grandement attiré. Le produit également ! Ce que je dis souvent, c’est que je préfère concevoir des outils pour les écoles que faire un logiciel de guidage de missiles. J’ai toujours été attentif à la finalité de ce qui est produit par une entreprise.
 

-Et ton parcours au sein de Kosmos ?

Lorsque je suis arrivé, il y avait un besoin dans les équipes de pilotage de projet. J’ai donc été chef de projet un petit moment avant de passer analyste concepteur sur Skolengo. Aujourd’hui, je connais bien les produits, j’en ai une vision assez étendue.
 

-Peux-tu nous dire à quoi ressemble ton quotidien d'Analyste Concepteur, comme si tu devais expliquer ton métier à ta grand-mère ?

Je dirais que c’est réussir à identifier les règles permettant à une application informatique de fonctionner. Par exemple, on va avoir des enseignants qui doivent faire l’appel dans une classe. Mon travail va être d’identifier tous les points indispensables pour répondre à ce besoin et écrire les règles de fonctionnement afin que les développeurs puissent produire les écrans qui seront ensuite utilisés par les enseignants.
 

-Qu'est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

J’aime le fait d’essayer de trouver la meilleure solution qui soit : agréable à utiliser, performante, et si possible, facile à développer. La fierté, c’est lorsqu’on arrive au bout avec une solution qui satisfait le client, l’utilisateur et le développeur. C’est également très varié, c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup.

 

-Quelles sont selon toi les qualités requises pour exercer ce métier ?

Il faut être curieux et un peu créatif car c’est une boucle permanente : inventer, intégrer les retours, renoncer, recommencer, changer de direction… En sachant qu’il n’y aura pas une seule et unique solution. Il faut aussi savoir gérer son temps car le délai qu’il va nous falloir pour aller au bout d’un cadrage ou d’une conception n’est pas facilement quantifiable. Il est nécessaire de se fixer des limites tout en réussissant à appréhender la complexité d’un sujet.
Dernier point, être organisé car on peut avoir tendance à rentrer dans une spirale qui nous emmène en dehors de la préoccupation principale.
 

-Une réalisation ou un projet qui t'as rendu fier ou ton meilleur moment chez Kosmos ?

Je garde un très bon souvenir du projet pour l’école d’ingénieurs située à La Rochelle qui concernait leur portail d’inscription. J’ai assuré aussi bien le pilotage que la conception de ce projet, ça a été un peu mon envol chez Kosmos. Et le cadre ne gâche rien, La Rochelle c’est pas mal ! Un de mes meilleurs moments a été « la chanson des nouveaux » (rituel d’intégration). Je me suis bien amusé et ça m’a permis de me lier d’amitié avec de nombreux kosmonautes.
 

-Quelles sont tes références incontournables dans ton domaine ?

 Les concepts formalisés par l’IREB (International Requirements Engineering Board) autour de l’élucidation et le traitement des besoins d’un utilisateur sont un bon point de départ.
En toile de fond, on peut aussi s’appuyer sur les notions KISS, et YAGNI. Je laisse DRY aux développeurs, et s’ils peuvent éviter le TLDR c’est mieux… ;)
 

-Si tu n’avais pas fait ce métier, qu’aurais-tu fait ?

Policier ou enquêteur. Je pense qu’il y a pas mal de parallèles avec mes expériences antérieures. À chaque fois, c’est essayer de retrouver l’élément qui nous fait partir dans une direction plutôt qu’une autre (je reconnais que le côté moins « risqué » du poste actuel ne me déplaît pas). La rénovation (maçonnerie, électricité, plomberie), afin de résoudre des problématiques et révéler des pépites sous exploitées !
 

-Qu’est-ce qui te plaît le plus chez Kosmos ?

Le défi que relève l’entreprise pour faire sa place sur un marché qui n’est pas forcément évident. J’apprécie de faire partie de cette aventure ! Sans oublier la position hypercentre à Nantes et les locaux à taille humaine.
 

-2 vérités et 1 mensonge sur toi ?

 Je sais ce que je fais. Je sais ce que je vaux. Je sais où je vais.
 

-Un souhait ou une idée dans ta Bucket list ?

Montrer à mes enfants un cratère de volcan en fusion. J’ai toujours été fasciné par ce côté majestueux, ça me blufferait !

 
Les métiers chez Kosmos sont variés : technique, relation client, marketing et gestion ... Découvrez les savoir-faire de nos Kosmosnautes !
Vous souhaitez rejoindre notre équipe et une organisation à taille humaine en plein cœur de Nantes ? Découvrez les offres d’emplois disponibles ou envoyez-nous votre candidature spontanée !